Maternité / Paternité : surmenage, baby-blues, dépression du post-partum…

La maternité


Faire le deuil de la maternité idéalisée, d’être un parent parfait.


Tristesse, fatigue, anxiété, irritabilité…voire violence verbale/physique, sentiment d’épuisement mais aussi de solitude et d’incompréhension.


Nuits (et parfois journées) difficiles, responsabilités croissantes, organisation complexe… la fatigue peut vite se faire ressentir. Les moments de doutes, de questionnements s’accumulent.

Pour ce type de difficultés vous pouvez prendre rendez-vous avec :

 

Eva Holoubek

Cyrille Bouvet

Toutes les mères peuvent être concernées : mères au foyer ou mères actives. Si les premières souffrent de leur isolement et du manque de reconnaissance sociale, les secondes subissent le stress de la double journée et d’un rythme effréné.


La paternité


Si la joie d’apprendre qu’ils vont devenir père est intense, le doute prend souvent vite le dessus chez les hommes. Passer du statut de fils à celui de père n’est pas toujours simple. Il s’agit de quitter une existence insouciante pour devenir un adulte responsable, avec toutes les attentes de la part des
autres que cela représente.
Devenir père, c’est aussi réaliser que sa propre femme va devenir mère.


L’un des aspects les plus aisément décelables des changements intervenus ces dernières années dans l’appréhension de la fonction paternelle est sans doute la participation du père à la grossesse, à l’accouchement de sa femme ou compagne et à la relation précoce au nouveau-né. Il ne faut pas toutefois assimiler ce que l’on a un peu hâtivement surnommé les « papas-poules » à des « mamans bis. » « La difficulté est bien de prendre sa place dans le duo mère - enfant sans singer la mère, tout en restant soi-même.


Les « nouvelles parentalités »


La famille dite "traditionnelle" n'est plus qu'un exemple au sein d'une constellation de modèles. Les "nouvelles parentalités" sont une réalité, qu'il faut savoir aborder avec les enfants pour leur donner les clés de leur propre développement psychologique.


Le premier groupe comprend les adoptions, les inséminations artificielles intraconjugales (IAC) et les procréations médicalement assistées (PMA) avec donneur. Puis l'on trouve les familles monoparentales, les familles homoparentales et enfin les familles recomposées.


Pour les parents, au-delà des difficultés rencontrées avant l’arrivée de l’enfant, bien des questionnements émergent. Que ce soit les concernant mais également concernant leur enfant à différents âges de la vie. Par exemple, la question de la filiation et du type de procréation est immédiatement source d'interrogations pour l'enfant. La manière dont l'enfant a été désiré et est venu au monde est un sujet qui peut être abordé très jeune s'il en fait la demande.


Un sas de décompression peut s’avérer nécessaire, exprimer des ressentis culpabilisants, se rassurer… trouver des réponses, apprendre à déléguer. Le psychologue vous donnera des clefs pour vous aider à traverser cette période difficile.

Cabinet de psychologie pluridisciplinaire à Paris 12  -  © Cabinet Ennéade. Tous droits réservés. - Création du site web : www.juliedeckner.com