Questions Fréquentes
Les psychologues sont ils remboursés par la sécurité sociale ?

Non. Les psychologues ne sont pas médecins et ne font donc pas de feuilles de maladie. Néanmoins, certaines mutuelles remboursent les psychologues. Il faut donc vous renseigner auprès de votre mutuelle.


Une consultation de psychologie coûte entre 60 et 120 euros suivant les spécialités, l’expérience et les formations du psychologue et une consultation de psychiatrie est entre 100 et 150 euros.


Depuis Avril 2022, un dispositif de remboursement (MONPSY) des psychothérapies a vu le jour.


En étant adressé par votre médecin, vous bénéficiez de 1 entretien d'évaluation et de 7 séances de psychothérapie.


Comme la majorité des psychologues le cabinet ennéade ne cautionnant pas le dispositif MONPSY il a décidé de ne pas en être le partenaire.


En effet, ce dispositif impose une tarification de séance à 30 euros aux psychologues, ainsi qu’un nombre de séances limitées.


Nous pensons que nos longues années d’études ainsi que nos multiples formations souvent très coûteuses méritent une meilleure considération.


Nous pensons qu’un nombre limité de 8 séances est une insulte à nos professions puisqu’en moyenne une prise en charge sérieuse peut aller de 6 mois (soit 24 séances) à plusieurs années suivant la technique et les difficultés éprouvées par le patient.


Par ailleurs MONPSY impose des restrictions de temps à savoir que les séances sont limitées à 30 minutes par (sachant qu’une séance de psychothérapie dure entre 45 minutes et 1h30 suivant les techniques utilisées).


Par ailleurs, les troubles qui sont qualifiés de « sévères » par le médecin prescripteur sont exclus du dispositif. (Donc seuls les troubles légers à modérer peuvent y participer).


Nous pensons enfin qu’un remboursement par la sécurité sociale POUR TOUS LES PATIENTS quel que soit leur âge et leur pathologie, avec complément par les mutuelles (tout comme les médecins du secteur 2 avec dépassement d’honoraire) aurait été plus adapté.

Psychologue, psychiatre, psychothérapeute, psycho truc ? Qui est Qui ?!!

Tout d’abord :
Nous vous conseillons vivement d’aller voir un professionnel dont le titre est psychologue ou psychiatre et non psychothérapeute seul.

Il faut toujours que ce soit un psychiatre psychothérapeute ou psychologue psychothérapeute, ce qui vous assurera au moins que le professionnel a effectué les études nécessaires.

Les psychologues ont fait 5 années d’études de psychologie (Obtention d’un Master2) qui leur confère le diplôme de psychologue clinicien.
Ils peuvent ensuite faire diverses formations en psychothérapies (Diplôme universitaire, formation certifiante etc.) afin d'être formés aux différents outils thérapeutiques.


Les psychiatres sont des médecins qui ont fait une spécialisation en psychiatrie. Ils sont donc aptes à délivrer des médicaments.
Certains psychiatres se forment également en psychothérapie.


Il existe de nombreuses spécialisations en psychothérapie comme par exemple la psychanalyse, les thérapies comportementales et cognitives, l’hypnose, l’EMDR etc.


Pour vous aider à vous orienter parmi toutes ces spécialités, vous pouvez acheter des livres référençant les différentes thérapies et regarder laquelle vous correspondrait le mieux.

Concernant le titre de psychothérapeute il est normalement réservé aux psychologues et aux psychiatres ayant fait une spécialisation en psychothérapie.


Seuls les médecins, les psychologues et les psychanalystes peuvent désormais s’inscrire sur un registre dédié et user du titre de psychothérapeute.


Cependant les psychanalystes non-psychologues ou psychiatre doivent avoir fait une formation complémentaire de 400 heures et un stage pratique, ce qui à notre sens ne peut pas remplacer entre 5 et 10 ans d'études !


Attention à ne pas confondre les psychologues cliniciens d’orientation analytique (qui ont donc choisis la psychanalyse comme outil thérapeutique) avec les psychanalystes n’ayant pas le diplôme de psychologue clinicien ou psychiatre.


Malgré cette tentative de protection des titres, encore beaucoup de personnes utilisent le titre de psychothérapeute de façon totalement illégale.


Nous vous encourageons donc toujours à demander et vérifier les formations de la personne que vous allez voir.

Les titres des personnes non diplômées

Il y a malheureusement de nombreux métier émergeant dans le domaine de la psychologie comme psychopraticien, thérapeute de …, psychomedium.


Vous avez compris, vous prenez le mot psycho ou thérapeute et vous y accolez ce que vous voulez.


Ce sont des personnes qui ne sont ni psychiatres, ni psychologues, ni inscrites au registre des psychothérapeutes.
 

Le cabinet Ennéade est en faveur de la mise en place d’un ordre des psychologues et surtout de la protection de l’exercice de la psychothérapie.


Nous pensons que tout comme un médecin doit faire des études pour avoir le droit d’exercer la médecine, la prise en charge des difficultés psychiques doit être faite par des gens diplômés dont c’est le métier.


On n’aurait pas idée d’aller se faire opérer le coeur par quelqu’un qui n’est pas médecin et qui a fait une formation d’un an en anatomie cardiaque…

Est-ce que le psychologue parle ou vais-je devoir faire des monologues ?

Cela dépend de votre psychologue !! Si c’est un psychanalyste, il vous répondra peu car cela fait partie de son cadre théorique. Vous serez donc plus disposé à faire des monologues. Il vous orientera de temps en temps.

Si vous faites une thérapie comportementale et cognitive, le psychologue parle beaucoup plus, vous pose des questions et vous guide. C’est un échange permanent.

Lors d'une psychothérapie d'orientation intégrative, humaniste ou psychodynamique, le psychologue laisse un espace de parole au patient mais va le relancer, le guider également, en fonction de ses besoins.

Suis-je obligé de m’allonger ?

Non !!! La majeure partie des thérapies se déroulent en face à face. Les «  thérapies sur le divan » sont les psychanalyses.

Si je prends des médicaments, vais-je en prendre toute ma vie ?

Pas forcément. Cela dépend de quoi vous souffrez. Les médicaments peuvent être une aide ponctuelle comme dans l’anxiété ou la dépression, par exemple. On remet en route le coté biologique.  Cela permet d’être plus disponible psychiquement pour entreprendre une thérapie.  Mais tout le monde n’en a pas besoin.

Si vous souffrez de schizophrénie ou de trouble bi polaire, il est par contre probable que vous deviez prendre un traitement sur une très longue durée. En effet, le dysfonctionnement biologique ici est important et un traitement médicamenteux est indispensable à long terme.