Thérapie pour les enfants et adolescents

Les enfants, parfois même très petits, peuvent renfermer des souffrances insoupçonnées.  Ils ne traitent pas les informations, les événements de la même façon que les adultes et n’expriment pas leurs désarrois selon les mêmes modes. Les difficultés d’un enfant, si elles ne sont pas prises en compte, peuvent se cristalliser et l’handicaper ensuite dans sa vie d’adulte.

Il n’est donc jamais trop tôt pour s’en occuper.

 

La société et les modifications familiales ont eu un impact profond sur le développement de l’enfant. Emmener son enfant chez le psy n’est pas un échec parental. Les parents sont souvent trop impliqués affectivement pour pouvoir comprendre et aider leur(s) enfant(s) dans leurs difficultés. Une aide peut être précieuse pour rétablir l’équilibre de l’enfant et de la famille.

Pour ce type de thérapie vous pouvez prendre rendez-vous avec :

 

Lisa Letessier

Eva Holoubek

Natacha Deery

Cyrille Bouvet (ado)

Différentes techniques sont utilisées pour travailler avec les enfants et les ados

La thérapie comportementale et cognitive se base plus sur le présent.
Elle aide l’enfant à modifier son comportement en comprenant quelles sont les idées qui dysfonctionnent chez lui. Le thérapeute peut donner des exercices à faire et les parents sont impliqués dans la thérapie.
Il s’agit d’aider l’enfant ou l’adolescent à mieux gérer ses pensées, ses émotions et ses comportements.
Si l’enfant est très petit, nous pouvons utiliser des médiateurs comme le jeu ou le dessin.


Le jeu et les dessins peuvent donc constituer un intermédiaire pour installer l’alliance thérapeutique. De plus, les psychologues ne voient pas le jeu et les dessins de la même façon que les parents. Ils peuvent les interpréter et en tirer des informations précieuses pour la thérapie.


L’EMDR peut être utilisé s’il y a eu des évènements qui ont traumatisé l’enfant ou des blocages émotionnels. (Voir EMDR)


Les bilans psychologiques sont également très utiles. Ils permettent à l’aide de différents tests de cerner plus précisément les difficultés de l’enfant et d’aider au diagnostic. Il arrive que les entretiens cliniques ne suffisent pas à déterminer la problématique d’une personne. Il est donc parfois nécessaire d’avoir recours à des tests afin d’avoir une vision plus objective et standardisée des comportements ou de la façon de penser, de voir les choses.


La guidance parentale peut être nécessaire si les parents se sentent perdus ou déstabilisés par la problématique de leur enfant. Des séances peuvent être proposées afin d’obtenir des clefs pour améliorer la relation avec votre enfant.

Cabinet de psychologie pluridisciplinaire à Paris 12  -  © Cabinet Ennéade. Tous droits réservés. - Création du site web : www.juliedeckner.com